samedi 19 septembre 2015

Publier sur d'autres plateformes : iTunes

Suite à mon article sur nos ventes effectuées sur Google Play, j’espère que vous attendez la suite avec impatience, car aujourd’hui, c’est d’iTunes dont il va être question, et j’espère que Patrick sera content (il se reconnaîtra :) )

Comment publier sur iTunes ?
J’avais déjà expliqué il y a un certain temps comment il était possible de publier sur iTunes.
Et j’évoquais dans cet article différentes possibilités telles qu’utiliser l’outil Apple (iAuthor) qui nécessite cependant, soit de posséder du matériel Apple, ce qui n’est pas notre cas, soit de passer par un distributeur, comme Smashwords (américain) comme nous l’avons fait.
Il existe de nombreux autres distributeurs qui permettent de publier sur iTunes, tels que Xinxii (plateforme allemande), Immateriel, BOD, et même le tout nouveau Iggybook qui contient plein d’outils pour auteurs indépendants. Nous n’avons pas tout testé bien sûr, et bien sûr, il y en a d’autres.

Quelques précisions sur certains de ces distributeurs
Pour ceux qui seraient tentés de passer par Immatériel.fr, solution pratique qui permet de publier partout, il faut savoir que chez eux :
  • on publie partout ou nulle part (donc plus possible d’aller jouer avec KDP par exemple pour un titre publié par leurs soins)
  • on leur soumet des livres qui ne sont pas encore publiés, sinon, on reçoit, comme ce fut le cas pour nous, un mail automatique juste poli, signifiant d’aller voir ailleurs
  • Il faut un numéro SIRET, donc avoir une structure juridique.
Et pour ceux qui veulent passer par Xinxii, sachez que c’est une plateforme allemande. Si vous leur écrivez en français, vous attendrez très longtemps une réponse qui ne viendra jamais. Bien que leur site soit en français (entre autres), il faut correspondre avec eux en anglais (ou en allemand si ça vous tente).

Enfin bref... 
L’idée, c’est de réussir, d’une manière ou d’une autre à publier sur iTunes, et de regarder vos chiffres de ventes. Suivant la solution choisie, ce sera plus ou moins facile. Mais à côté de Google Play, ce sera sans doute presque de la rigolade.

Vendrez-vous beaucoup de livres ?
Avec la même démarche que celle explicitée dans l’article des ventes sur Google Play, je vous livre donc nos chiffres sans plus tarder dans le graphique suivant :

Alors ? Mieux que Google Play ? Moins bien ?
On peut dire globalement plutôt mieux sur l’ensemble de l’année, mais on reste encore bien bien bien en dessous des ventes réalisées sur Amazon.

Certains auteurs indépendants ont par contre réussi à percer sur cette plateforme, tels que Rémi Giemza avec La trillionnaire, ou le pionnier (et notre modèle) David Forrest avec En série : journal d’un tueur ou encore Patrick Rohr avec trois de ses titres. Mais il faut bien avouer que c’était plutôt au début de l’aventure, c’est à dire entre fin 2011 et mi 2013. Depuis, je n’ai pas eu vent de gros succès d’auteurs indépendants sur iTunes, mais il est vrai que je ne sais pas tout.

Et puis, le top 100 des meilleures ventes sur iTunes fait plutôt la part belle aux livres édités, et l’algorithme pour être présent dans le top 100 n’a rien à voir avec celui d’Amazon. En effet, il prend en compte les ventes réalisées sur plusieurs mois, voire années. Donc une fois qu’un livre y est, il devient très difficile et très long à déloger. C’est parfait quand on y est, mais sinon...
Enfin... je vous dis ça... mais c’était du temps où je m’intéressais à la question. Cela a peut-être changé depuis.

Alors ? Publier sur Google Play ? Publier sur iTunes ?
Je dirais :
Oui, si :
  • vous êtes un peu aventurier et avez envie de tester les choses par vous-même,
  • vous voulez parier sur l’avenir et le développement potentiel des ventes sur d’autres plateformes qu’Amazon ou Kobo (Zut, j’ai déjà un peu spoilé l’article suivant),
  • vous avez du temps,
  • vous savez faire un epub,
  • cela ne vous dérange de multiplier des toutes petites recettes et de rajouter des lignes dans votre comptabilité,
  • vous avez décidé que de toute façon vous ne souscrirez pas à KDP Select.
Bof, bof, si :
  • vous n’êtes pas un minimum débrouillard, informatiquement parlant,
  • vous préférez rouler sur une autoroute que grimper un sentier escarpé,
  • vous n’avez pas trop de temps et voulez l'optimiser,
  • vous préférez consacrer votre temps précieux à l’écriture,
  • vous vous réservez pour KDP Select (on y revient toujours).
Mais bien sûr, ce n’est que mon avis, basé sur notre propre expérience et notre type de livre.
Rien ne dit qu’il en sera de même pour vous, et peut-être rencontrerez-vous un succès incroyable sur cette plateforme, et c’est tout le mal que je vous souhaite.
 
C’est tout pour aujourd’hui :)

À bientôt pour de nouvelles aventures... sur Kobo (faudra attendre un peu Patrick ! )
Jacques-Line Vandroux.

5 commentaires:

  1. Ah, un blog où on peut laisser des commentaires ! Merci, Jacque-line…
    C'est un peu décevant ces chiffres de ventes pour un auteur indépendant qui réussit bien sur d'autres plateformes. On n'arrivera certainement jamais aux volumes d'Amazon, c'est bien évident, mais si on pouvait faire trois fois moins…
    Le fait de faire aller/retour, avec le fonctionnement de l'historique, ne doit pas aider votre visibilité. Je sais que c'est en fonction des difficultés et des aléas des partenaires et des distributeurs.
    Mais il faut bien le dire, à moins de traiter iBooks avec au moins d'attention qu'Amazon, voire plus, il est difficile de se faire une place dessus, surtout en autoédition. Regarder le top 200 est assez déprimant.
    Je pense que c'est "plus facile" pour certains genres (la romance olé olé a l'air aimée).
    Mes deux prochaines livres édités prévus (pas du tout en fiction) seront avec une sortie simultanée sur toutes les boutiques en même temps. J'essaierai de faire un comparatif global comme toi.

    RépondreSupprimer
  2. On peut laisser des commentaires, oui, mais ils sont modérés, donc n'apparaissent qu'une fois que j'ai cliqué sur 'publier', et comme je ne suis pas toujours derrière mon écran, ça peur être un peu long...

    Je n'ai pas bien saisi de quoi tu parles avec l'aller/retour que tu évoques Cyril???
    A la sortie de Au Coeur du Solstice en 2013, le livre a été publié presque simultanément sur les différentes plateformes.Par Amazon pour nous, par Syllabaire Editions ailleurs. Les résultats étaient similaires à ce que je raconte aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  3. Je préfère toujours laisser des commentaires liés à l'article. Les groupes FB, c'est bien, mais retrouver les commentaires est presque impossible.

    Concernant les aller-retour, je voulais parler de la disponibilité en dents de scie : "Pas toujours les mêmes livres d’un mois à l’autre" sur Google Play et iBooks. iBooks est à mon avis vraiment une des boutiques où patience et longueur de temps…

    RépondreSupprimer
  4. Concernant les commentaires, je remets ici le lien vers la discussion qui a suivi la publication de ton lien sur FB. https://www.facebook.com/jacques.vandrouxauteur/posts/512143932286938:0 Parce qu'on n'y raconte pas que des bêtises.

    RépondreSupprimer