lundi 16 octobre 2017

Une virée à Vienne ou comment l'utile se joint à l'agréable.


Samedi 14 octobre, beau temps formidable sur le Dauphiné.

Entre deux randonnées, Jacques et moi décidons, pour changer, de nous donner un objectif culturel. Ce sera : le musée gallo-romain à la limite de la ville de Vienne ! Vienne en Isère bien sûr, pas en Autriche !


C’est donc plein d’allant que nous avalons la petite centaine de kilomètres qui nous sépare de notre but, pressés d’en découdre avec l’art romain plusieurs fois millénaire. Admirant au passage la campagne iséroise aux arbres enflammés par les couleurs de l’automne.


Arrivés sur place, première déconvenue : gros brouillard sur le Rhône ! Notre splendide soleil avait disparu !
Et puis, ne voilà-t-il pas qu’en mettant notre obole dans l’horodateur, une affichette nous informe : 
« Mesdames, messieurs, le musée rouvrira ses portes le 16 octobre. »
Merdum !  La lose !! Fermé !


Heureusement, il nous en faut bien plus pour nous miner le moral, et c’est tout aussi déterminés que nous décidons de visiter la petite ville de Vienne, qui fut autrefois une des villes romaines les plus importantes de Gaulle.


Une très belle ville négligée par les touristes, mais qui vaut néanmoins le détour. 


De sympathiques découvertes gastronomiques, un excellent petit restaurant pas cher et des vieilles pierres à chaque coin de rue nous réconcilient définitivement avec notre changement forcé de plan. D’autant plus que le soleil est revenu !


Et, cerise sur le gâteau, au hasard de nos pérégrinations, nous tombons sur deux magnifiques librairies : les Lucioles et les Passerelles. Une petite discussion avec les responsables des rayons polars nous permet de nouer connaissance... et de découvrir l’existence du festival du polar Sang d’Encre, avec peut être à la clef une participation à la session 2018.
Finalement, on finira peut-être par le visiter un jour ce musée !


Et pour le plaisir des yeux, c'est cadeau !





À bientôt pour de nouvelles aventures
Jacques-Line Vandroux

1 commentaire: