mardi 24 mai 2016

Autoédition : c'est parti, on se lance sur KDP

A moins que vous ne passiez par une plateforme de publication telle que Smashwords, Iggybook ou d'autres, la façon la plus simple pour se lancer dans l'autoédition numérique, c'est d'utiliser la plateforme KDP (comme Kindle Direct Publishing) d'Amazon.

C'est ce que nous avons fait, et je vous laisse découvrir comment:

Nos premiers pas

Qui nous sommes et comment nous nous sommes lancés.
Où il est question de DRM (Direct Right Management), du programme KDP Select et de couverture.
Où sont abordés des points tels que le format de téléchargement sur KDP, la redevance, et le choix du prix de son livre, avec une petite étude synthétique de ce qu’on pourra trouver dans le top 20 des meilleures ventes dans la boutique Kindle d’Amazon

KDP Select

Où on vous explique ce qu'est ce programme d'exclusivité et quels sont les avantages et les inconvénients. Un sujet qui fait débat dans le petit monde des auteurs indépendants.

Un des avantages de KDP Select ? Kindle Countdown Deal
Vous l'aurez compris, tant que cela ne sera pas effectif en France, cela présente assez peu d'intérêt.

Et qui dit KDP Select, dit KU-KOLL ou Abonnement Kindle
 

Système de précommandes

 KDP permet de publier son livre en précommande. Comment ça marche ? Est-ce que c'est conseillé ? Notre expérience sur la question
 http://jacquesvandroux.blogspot.fr/2014/12/precommandes-or-not-precommandes.html
 

Classement et nombre de ventes

Où l’on vous dévoile la corrélation entre le classement dans la boutique Kindle, et le nombre de ventes quotidiennes.
Combien faut-il vendre de livres par jour pour arriver dans le tant envié top 100 des meilleures ventes

A bientôt pour de nouvelles aventures
Jacques-Line Vandroux

mercredi 18 mai 2016

Autoédition... bibliographie pour bien commencer

Voilà un moment que j'écris des articles sur notre expérience dans l'autoédition, et je commence à en cumuler un certain nombre.
Les premiers sont référencés dans la page Autoédition sur laquelle on arrive lorsqu'on clique l'onglet "Autoédition" ci-dessus, mais pour le reste, c'est un peu le bazar.
J'ai donc décidé de reprendre tout ça, et de regrouper les articles par rubrique, pour que tout le monde puisse s'y retrouver sans avoir à trop chercher dans le blog. 
Cela dit, si on sait ce que l'on cherche, la barre de recherche (en haut à droite) est bien pratique.

C'est donc reparti aujourd'hui, et on commence par le début : pour bien commencer dans l'autoédition numérique.

Deux possibilités s'offrent à vous :
  • Soit, au hasard de vos pérégrinations sur le net, vous trouvez LA plateforme de téléchargement, et vous vous lancez bille en tête, sans trop vous poser de questions, ou alors plus tard, au fur et à mesure. Finalement, c'est un peu ce que nous avons fait.
  • Soit, avant de vous lancer vous souhaitez en savoir un peu plus sur le sujet, sans nous plus y passer trop de temps ni trop d'argent.
L'intérêt de cette deuxième approche ? Un gain de temps  considérable en vous permettant de faire les choix les plus appropriés et en vous évitant quelques erreurs.

Si vous êtes adepte de la deuxième solution, je peux donc vous suggérer quelques ouvrages intéressants qui élargiront votre connaissance du sujet. (Bien sûr, il en existe des tas d'autres, auxquels il m'arrive de me référer au cours de mes articles. Mon objectif ici n'est pas d'être exhaustif, mais plutôt de cibler un nombre restreint de livres pour l'auteur indépendant débutant). Avec toutes mes excuses à ceux, nombreux, que je n'ai pas cités.



L'Auto-édition. Pourquoi ? Comment ? Pour qui ?
de Charlie Bregmann


Dans ce livre, l'auteur nous livre les résultats d'une grande enquête auprès de 130 auteurs qui ont déjà autoédité leurs ouvrages.
Une belle synthèse du paysage de l'autoédition.
Des chiffres intéressants qui peuvent donner des idées et aider à se positionner par rapport à ses "collègues".
Une enquête complète et un gros travail de dépouillement et d'interprétation.



82 questions sur l'auto-édition : tout ce qu'il faut savoir pour publier soi-même ses livres.
de Cyril Godefroy


Contrairement à ce que semble suggérer ce guide, ce livre n'est pas à proprement parler un guide, mais répondra à un certain nombre de questions que vous vous poserez sur l'édition ou l'auto-édition. À ce titre, sa lecture est intéressante.








de Marie-Laure Cahier et Elizabeth Sutton

Voilà un livre intéressant qui présente un bel état des lieux de tout ce qui touche à l'édition et à l'autoédition numériques.
Les auteurs abordent tous les sujets, depuis l'état des lieux de l'édition numérique en France, jusqu'à la meilleure façon de lancer son livre, en passant par les réseaux sociaux, les aspects administratifs... sans toutefois rentrer vraiment à fond dans les détails, chose impossible au vu de la multiplicité des sujets abordés.

Attention cependant de ne pas vous noyer. En lisant ce livre, on a un peu l'impression tout lancement de livre doit se faire avec un plan marketing et un réseau de lecteurs préalable. C'est vrai que ça aide beaucoup, mais ce n'est pas obligatoire.
De toute façon, une fois publié, le livre reste en ligne, et sa chance d'être visible (et donc vendu) reste intacte dans le temps.

Et j'en arrive au plus important (bon, là, vous m'autoriserez un peu d'auto-pub, c'est de bonne guerre quand même ! Et c'est pas tous les jours !)



Grimpez vers le top 100, pour bien débuter dans l'autoédition numérique


Un livre dont l'objectif est d'une part de vous relater nos premiers pas dans l'auto-édition, en vous indiquant certains pièges dans lesquels il ne faut pas tomber, car nous avons déjà fait ces erreurs et en avons retenu la leçon.

Contrairement à l'interprétation de certains, vous ne trouverez pas dans cet ouvrage de recette magique pour arriver dans le top 100 des meilleures ventes. 
Par contre, il vous indiquera des méthodes de travail, des bonnes pratiques, il vous donnera également des idées pour faire la promotion de vos livres. Bien sûr, ces idées pourront être développées dans des guides de marketing ou dans des guides du parfait petit blogueur (comme par exemple BlogBuster : gagner de l'argent avec un blog).
De tels ouvrages existent et si vous en ressentez le besoin, n'hésitez pas à vous les procurer. Toutefois, pour bien démarrer, je vous suggère d'éviter de vous éparpiller dans un premier temps. Entre mon livre et les trois livres mentionnés plus haut, il y a largement de quoi faire.

Certains lecteurs chagrins pourront me rétorquer : 

Mais pourquoi lire votre livre alors qu'on trouve déjà beaucoup de choses sur ce blog et plus généralement sur internet ?
Alors oui, certes, il y a beaucoup de choses sur ce blog. Mais les articles sont indépendants les uns des autres et n'apparaissent pas forcément dans un ordre logique. Dans ce livre, j'ai fait l'effort d'adopter une démarche progressive, traitant les difficultés et les points durs dans un ordre logique au fur et à mesure qu'ils se présentent. Un béotien y trouvera donc son compte, car une fois qu'il aura acquis les bases avec ce livre, il lui sera ensuite beaucoup plus facile de naviguer, soit sur ce site, soit ailleurs, et de comprendre de quoi il retourne.
En ce qui me concerne, j'aurais gagné un temps fou si j'avais eu un tel livre entre les mains lorsque nous nous sommes lancés sur la toile !!
Ce livre est paru en 2013. Est-il toujours d'actualité? Est-ce que ça vaut la peine de le lire quand-même ?
C'est effectivement la grosse difficulté de ce genre de livre. L'autoédition, ça bouge très vite. Pour avoir un livre qui soit toujours à jour, il faudrait une réédition semestrielle pour suivre au plus près l'évolution des offres, de l'actualité, de la législation, de la création de nouvelles plateformes... 

Une mise à jour 2016 est en cours d'écriture et devrait paraître d'ici l'automne. 
Toutefois, si certains point peuvent évoluer dans le temps, d'autres aspects tels que 
  • votre livre et sa présentation, 
  • le lancement, 
  • les commentaires, 
  • la proximité avec les lecteurs, 
  • la promotion, 
  • et bien sûr notre retour d'expérience
  • et sans doute d'autres choses...
Tout cela ne change pas ! Ça fait déjà pas mal !
Et pour ce qui change, des articles plus à jour sont disponibles sur ce blog.

Il y a d'autres raisons pour lesquelles vous devriez lire ce livre ?
Oui sans doute. Quelques unes en vrac :
  • Parce que certains chapitres sont dans le livre, mais pas dans le blog.
  • Pour m'encourager
  • Parce que vous me trouvez sympathique
  • Parce ce guide est plein d'humour
  • Parce ce que ça vous fait un petit guide complet à compulser de temps en temps (moi-même, je feuillette parfais la version papier lorsque j'ai oublié quelque chose !)
  • Parce qu'il est bien moins cher que plein d'autres formations en ligne
  • Parce que son contenu est sérieux et sans langue de bois
  • Parce que je ne donne pas une recette miracle, mais plutôt des bonnes pratiques.
  • Parce que, avec un bon livre et un peu de chance, ça marche ! Plusieurs lecteurs ont suivi mes recommandations à la lettre, et ont eu de jolis succès littéraires. De leur propre aveu, mon livre les a bien aidés.
 Petite illustration avec le deuxième ouvrage présenté par Jeanviet dans cette video:

Alors convaincu ?

Si ce n'est pas déjà fait, il est donc grand temps de lire ce guide, sans oublier de laisser un petit commentaire sur Amazon ensuite !!
Retrouvez-le sur Amazon ici.

A bientôt pour de nouvelles aventures
Jacques-Line Vandroux

mercredi 11 mai 2016

Un livre étonnant à découvrir : Le charme discret de l'intestin de Giulia Enders

Voilà un moment que j'avais vu passer ce livre dans le top des meilleures ventes sur Amazon. J'avoue que le dessin de la couverture, une illustration réalisée par la sœur de l'auteur, ne m'avait pas donné envie plus que ça de me pencher sur son contenu (comme quoi, la couverture, ça compte !).
C'est suite à une discussion avec un ostéopathe, qui m'a laissé entrevoir les choses étonnantes que l'on pouvait y lire, que je me suis dit BANCO ! Une fois en possession de mon exemplaire papier, je l'ai tout simplement dévoré à l'occasion d'un aller-retour en train.

Il est très rare qu'en fermant un livre, je me dise "Wouaouh ! Ça décoiffe !"
Ce fut le cas ici. Et pourtant, il ne s'agit ni d'une fiction ni d'un thriller, mais simplement d'une vulgarisation sur le fonctionnement de notre tube digestif de haut en bas.

Un mot sur l'auteur
L'auteur de ce livre est une jeune fille étudiante en médecine en Allemagne. Suite à une maladie de peau dont le diagnostic laissait les spécialistes dans l'expectative, et après de nombreuses discussions avec son entourage, elle en est arrivée à la conclusion que ce n'était pas sa peau qui avait un problème, mais son intestin. En effet, sa maladie faisait suite à une prise d'antibiotiques. Elle s'est donc penchée sur la question du fonctionnement des intestins, a radicalement changé ses habitudes alimentaires, et a guéri ! Lui est venue ensuite l'idée de ce livre.

Présentation de l'éditeur
Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre "deuxième cerveau" et son microbiote (l'ensemble des organismes l'habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies... Illustré avec beaucoup d'humour par la sœur de l'auteur, cet essai fait l'éloge d'un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre. Véritable phénomène de librairie, Le Charme discret de l'intestin s'est vendu à 950 000 exemplaires en Allemagne et sera publié dans 26 pays.  

Mon commentaire
En fermant ce livre, on a le sentiment d'être un peu plus intelligent. Certes, on ne retiendra pas tout, et certaines explications sont un tout petit peu plus ardues, mais à peine. L'auteur nous explique qu'après chaque chapitre, elle en faisait une lecture dans le cercle familial et prenait en compte les précieux avis de ceux qui n'avaient pas de compétences dans le domaine pour remettre son ouvrage sur le métier autant de fois que nécessaire. On sent bien cette réelle volonté de se mettre à la portée de tous. Pour expliquer des concepts un peu complexes, l'auteur utilise des métaphores amusantes qui permettent de mieux comprendre. Les illustrations de sa sœur émaillent le récit. Elles m'avaient de prime abord semblé rébarbatives sur la couverture, mais finalement, elles cadrent bien avec le récit. À la fois humoristiques et précises, elles contribuent également parfois à une meilleure compréhension de l'ensemble.
Quant au ton employé par l'auteur ? Il justifierait à lui seul le succès de l'ouvrage. À la fois enthousiaste et plein d'humour, cela lui permet d'aborder les sujets un peu tabou (pipi-caca et consorts) avec humour mais sérieux, sans tabou, mais avec délicatesse.

Spoilons un peu
Comme le ton ne fait pas tout, parlons un peu du contenu.
Je l'évoquais plus haut, vous aurez d'abord une explication circonstanciée du fonctionnement de votre tube digestif. De l'utilité de la salive, jusqu'au fonctionnement de votre double sphincter, en passant par les muscles mous de l'oesophage, le monde magique de l'estomac et le rôle primordial de l’intestin grêle.

Pour les amateurs de poésie scatologique, un carnet du même nom vous parlera de la composition, de la couleur et de la consistance de la chose et de ce qu'on peut en déduire sur l'état de santé de son créateur.
Tiens, saviez-vous que la manière de procéder des Occidentaux est contre nature, et favorise hémorroïdes et constipation ? Un point intéressant à méditer pour les personnes concernées.

On vous expliquera d'où vient cette tendance à puer du bec au lever, et ce qu'il faut faire pour limiter la chose.

Vous découvrirez (avec horreur et stupéfaction) que lorsque vous vomissez, suivant les cas, vous vous débarrassez non seulement du contenu de votre estomac, mais aussi de celui de votre intestin grêle. Et qu'en plus, vous avez beaucoup de chance de pouvoir le faire (vomir!)

Et puis, on vous présentera le petit monde des bactéries qui vous peuple.
Saviez-vous qu'un être humain est composé (en nombre) de 10% de cellules et de 90% de bactéries (soit environ 2kg de bactéries) ??? 90% de petites bêtes qui grouillent dans vos intestins ou ailleurs et sans lesquelles vous seriez en bien mauvaise condition.
Cela fait de chaque personne une planète différente contenant plus de bactéries que d'êtres humains sur la Terre. En plus, d'un individu à l'autre, ces bactéries ne sont pas les mêmes.
C'est juste stupéfiant. (Je précise que c'est la première fois que je m'intéresse à cette question et je découvre tout ça.) 

Saviez-vous également que les tendances dépressives, au surpoids ou à plein d'autres choses, sont directement liées aux types de bactéries présentes dans votre colon. Et qu'on se poserait même la question sur le fait que ces bactéries ordonneraient au cerveau d'avoir envie de tel ou tel met suivant ce qu'elles ont envie de manger.
Et pour couronner le tout, on peut même guérir des malades en leur transplantant des bactéries... par greffe fécale! (Beurk ! Mais rassurez-vous, il paraît que ce sont des selles "propres")

Et bien sûr, vous découvrirez dans ce livre des tas d'autres choses passionnantes.
En le refermant, vous vous direz peut-être, comme moi, que la médecine moderne n'en est finalement qu'à ses balbutiements.

Si je vous ai donné envie de découvrir ce livre, je vous en souhaite une bonne lecture.

A bientôt pour de nouvelles aventures.
Jacques-Line Vandroux

mercredi 4 mai 2016

Classement et nombre de ventes début 2016

Comme chaque année, on peut légitimement se demander :

« Quelle est la correspondance entre les ventes et les classements sur Amazon ? »
« Y a-t-il eu une évolution de ces chiffres chaque année ? »

C’est à ces questions que je vais essayer de répondre aujourd'hui.

Profitant des succès des romans de Jacques, j’ai pu récupérer les données mi 2012, mi 2013 et début 2015. Puis, début 2016, j’ai élargi mes investigations en lançant une petite enquête parmi nos amis auteurs.

Bien sûr, ces chiffres ne sont pas des chiffres exacts, ce ne sont que des fourchettes.
Le nombre de ventes varie d’un jour à l’autre, et parfois de manière importante :
  • Suivant le jour de la semaine : plus de ventes le week-end que le lundi, une chute de ventes les mardis et les jeudis (du moins pour nous).
  • Suivant la période de l’année : plus de ventes pendant les vacances ou les longs week-ends, quand les gens ont plus de temps pour se détendre et pour lire. Et le jour de Noël, quand des milliers de Français déballent fébrilement leur nouvelle liseuse ? Une explosion des ventes.
  • Suivant le nombre et la fréquence des offres spéciales d’Amazon, ou la quantité de nouveautés.
Je précise également que ces chiffres correspondent à des situations stables, c’est-à-dire pour des ouvrages qui se maintiennent à un classement fixe. Ils seront très différents si vous passez par exemple de la 350ème place à la 19ème dans la même journée, auquel cas il faudra revoir ces valeurs à la hausse. Un examen plus poussé, que je n'aborderai pas ici, de l’algorithme d’Amazon, montre que le nombre de ventes pour atteindre un classement donné en partant de très loin est le double de celui qui sera nécessaire pour se maintenir à un rang constant. (Cyriiiil ! J'ai pas retrouvé le super article sur le sujet)
Inversement, si le classement de votre livre baisse, les ventes diminueront aussi. Mais comme il est presque impossible de prendre en compte tous les paramètres, je me suis limitée aux plus simples.

De la même façon, on remarquera que la plupart des offres spéciales du jour n’arrivent dans les premières places qu’en toute fin de journée, voire le lendemain matin alors que le nombre de ventes dépasse largement ce qu’il faudrait pour rester à la première place. La raison est simple : le calcul du nombre de livres vendus se fait sur les trois derniers jours. L’effet d’une offre éclair met donc un peu de temps à se voir.

Pour grimper dans le classement, une augmentation progressive des ventes est préférable à un pic durant une seule journée.

Pour les trois premières années, j’ai regroupé les valeurs obtenues dans un tableau. Comme ces grandeurs sont des approximations, car les ventes sont variables d’un jour à l’autre, j’ai proposé des fourchettes correspondant aux ventes minimum et maximum pour un classement donné.
Copyright Jacques-Line Vandroux

Pour être dans le top 3 des meilleures ventes, la moyenne se situe autour de 150 ventes journalières. C'est énorme et reste très exceptionnel, mais ce chiffre semblerait ridicule aux États-Unis, où les auteurs classés dans le top 5 vendent jusqu’à plus de 3500 exemplaires par jour.
Je vous laisse étudier ce tableau avec soin, mais vous pourrez constater sans difficulté le bond en avant des ventes entre 2012 et début 2015 !

Et qu’en est-il en 2016 ?
Avec la mise en place de l’abonnement à la page lue, il devient plus difficile de comptabiliser le nombre d’emprunts (comptés comme des ventes par Amazon). Mes chiffres étaient déjà entachés d’une certaine erreur et j’ai dû faire une approximation supplémentaire. Pour estimer le nombre de livres empruntés pour un titre donné, j’ai divisé le cumul de pages lues par le nombre de pages KENPC de ce titre. Cette estimation est faite sur des périodes allant de 2 semaines à un mois pour plus de précision.

Avec ce nombre d’emprunts estimé ainsi que le nombre de ventes de chaque titre, et grâce à l’aide de plusieurs auteurs indépendants qui m’ont fourni leurs données, j’ai donc pu à nouveau faire la correspondance entre un classement moyen, et le nombre de ventes (et emprunts) moyen
De toutes ces données, j’ai tiré le graphique que voici :

Copyright Jacques-Line Vandroux

Et là, surprise, dans le top 100 des meilleures ventes d’ebooks sur Amazon, il n’y a pour ainsi dire aucune évolution entre 2015 et 2016. Et pourtant, on nous annonce une hausse des ventes.
Voyons un peu plus loin ce qui se passe entre le top 100 et le top 1000.

Copyright Jacques-Line Vandroux

Et là, oui, on constate effectivement que les ventes augmentent. Et comme il y a neuf fois plus de monde entre le top 100 et le top 1000 que dans les 100 premières places, cela fait au final un volume de ventes plus important.

Qu’en est-il encore plus loin ? Là je n’ai pas récupéré de chiffres en 2015, par contre, avec les nombreuses données que nous avions et qu’on nous a transmises, je suis allée jusqu’à la 10 000ème place. Pour qu’on puisse voir quelque chose, je ne parle plus de ventes par jours, mais de ventes par mois. J’ai également utilisé une échelle logarithmique plutôt que linéaire pour l’axe des abscisses.

Ça nous donne la courbe ci-dessous. Et l’on peut constater (moi, je triche, j’avais les données chiffrées précises), qu’en étant 10 000ème, on vend quand même 18 livres par mois, soit 216 livres par an, ce qui est loin d’être ridicule, vu les chiffres de l’édition classique.

Copyright Jacques-Line Vandroux

Et voilà pour cette année !!

A bientôt pour de nouvelles aventures.
Jacques-Line Vandroux